Il prend une année sabbatique pour attendre qu’un technicien EDF passe à son domicile

Aux grands maux les grands remèdes. Incertain quant à la date de passage d’un technicien EDF à son domicile situé dans les Yvelines, Sébastien D. a décidé de prendre la situation en main. Ce jeune célibataire a pris une année sabbatique afin d’être en mesure de rester chez lui 24h/24, 7 jours sur 7.

« Un technicien va passer chez vous »

C’est suite à un banal souci d’électricité dans sa salle de bain que Monsieur D. contacte EDF par téléphone. Après une mise en attente de 55 minutes marquée par l’écoute ininterrompue de la Lambada, un téléconseiller lui apprend que son problème sera bientôt résolu. Il s’engage en effet à ce qu’un technicien passe à son domicile “entre demain et l’an prochain”. Souhaitant multiplier les chances que son problème électrique soit solutionné, Sébastien décide alors de ne plus sortir de chez lui.

Cette histoire n’est pas sans rappeler celle de Sophie POLENTA. La jeune femme était morte de vieillesse en attendant le passage d’un technicien pour sa connexion Internet.

Se préparer à vivre en autarcie

D’un naturel organisé, le jeune homme se procure sur ApocalypseNow.com un kit de survie contenant notamment 1 tonne de nourriture lyophilisée, des produits pharmaceutiques soignant 95% des pathologies connues ainsi que du papier toilette Moltonel avec des fleurs, « testé et approuvé par de vraies fesses de bébés ». Par prudence, il suit les conseils d’une publicité visible sur le site internet et fait également l’acquisition de trois fusils d’assaut et d’une potion anti-zombies.

Son entourage est persuadé qu’il est parti faire le tour du monde

Pour ne pas être dérangé, le jeune homme fait croire à sa famille, ses amis et son patron qu’il est parti faire le tour du monde. Il organise une grande fête de départ à son domicile et crée par la suite un blog où il poste de fausses péripéties des 4 coins du monde accompagnées de montages photographiques réalisés pixel par pixel sur le logiciel professionnel Paint. A l’heure où nous écrivons ces lignes, Sébastien D. est cloîtré chez lui depuis 10 mois. De son propre aveu, il a hâte de retrouver les siens pour leur remettre des cadeaux souvenirs achetés sur Internet et leur parler de tous les pays qu’il n’a pas vraiment visités.

About The Author

Articles recommandés