Travailleurs indépendants : quelles aides pour surmonter la crise du Coronavirus ?

Publié le 2020-04-15 12:00:00

Avec l’épidémie de Coronavirus, les entreprises sont confrontées à des problèmes sans précédent d’organisation du travail et à des difficultés économiques. Tout en organisant notre lutte collective contre la propagation du virus, le gouvernement vient de prendre des mesures pour les aider à surmonter cette crise sans précédent. Présentation de ces mesures de soutien fiscal, social et financier.

L’ importance des mesures préventives Les employeurs doivent prendre des mesures pour limiter la propagation du coronavirus. L’éditorial Le télétravail, avant tout Afin d’éviter les contacts propices à la transmission de Covid-19, les employeurs doivent, dans la mesure du possible, organiser le télétravail de leurs salariés. Un dispositif qui, selon leest plus de quatre sur dixles lieux de travail dans le secteur privé. Il n’y a pas de formalité spécifique pour mettre en œuvre le télétravail dans l’entreprise, pas même la collecte de l’accord précédent des employés. En effet, l’environnement épidémique actuel fait du télétravail une adaptation nécessaire pour assurer la continuité de l’entreprise et assurer la protection de ses employés. Que faire si les employés doivent venir travailler ? Les employeurs sur les lieux de travail qui sont incompatibles avec le télétravail doivent fixer des exigences minimales en matière de distance au travail. Par conséquent, le regroupement des employés dans de petites salles, en particulier les réunions, doit être limité. La plupart des réunions peuvent être organisées à distance. D’autre part, les voyages d’affaires qui ne sont pas essentiels doivent être annulés. En général, l’organisation de l’entreprise doit être repensée afin d’établir un contact entre les, par exemple en introduisant la rotation des équipes.

Précision : Si nécessaire, il est possible d’entretenir le restaurant de l’entreprise en l’organisant de sorte que les sièges occupés par les employés soient séparés d’au moins un mètre.

Mouvements de barrière Et, bien sûr, les employeurs doivent appliquer les obstacles recommandés à tous leurs employés, à savoir : — se laver les mains très régulièrement ; — tousser ou éternuer dans le coude ou dans un mouchoir ; — accueillir sans serrer la main ; — éviter de s’embrasser ; — utiliser des mouchoirs jetables et les jeter.

Important : Le gouvernement a mis en place une Q&R pour les entreprises et les employés ainsi qu’un numéro sans frais (pour les questions non médicales) disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 au 0 800 130 000.

Quelles entreprises devraientRester fermé ? Pour lutter contre la Covid-19, les entreprises et les entreprises dont les activités ne sont pas essentielles doivent fermer leurs portes au public avant le 10 mai. L’éditorial

Afin de limiter le regroupement des personnes et donc la propagation du coronavirus, les entreprises dont les activités ne sont pas essentielles à la vie des Français doivent rester fermées. Par exemple, dans toute la France (métropole et outre-mer), les lieux suivants ne pourront plus accueillir d’audience avant le 10 mai 2020 : — salles d’auditorium, de conférence, de réunion, de représentation ou salles polyvalentes, à l’exception des salles judiciaires des tribunaux ; — magasins de détail et centres commerciaux, à l’exception de leurs les activités de livraison et de ramassage des commandes ; — les restaurants et les magasins de boissons, à l’exception de leurs activités à emporter et de livraison, le service en chambre des restaurants et bars hôteliers et la restauration collective dans — les salles de danse etSalles de jeux ; — bibliothèques et centres de documentation ; — salles d’exposition ; — installations sportives couvertes ; — établissements en plein air ; — installations où se déroulent des activités physiques ou sportives ; — musées ; — chapiteaux, tentes et structures ; — éducation, formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement .

Note : Si le service divin peut rester ouvert ; cependant, les réunions ou réunions de plus de 20 personnes sont interdites jusqu’au 10 mai, sauf pour les cérémonies funéraires.

Seules les transactions « essentielles » peuvent donc rester ouvertes. Les activités suivantes concernent : — l’entretien, l’entretien et l’entretien des véhicules automobiles, des véhicules agricoles, des machines et du matériel ; — la vente de véhicules automobiles ; — la vente et la réparation de motocycles et de bicyclettes ; — la fourniture d’exploitations agricoles ; — le commerce de détail deProduits — commerce de produits alimentaires ; — commerce de détail de fruits et légumes en magasins spécialisés ; — commerce de détail de viandes et de produits carnés en magasins spécialisés ; — commerce de détail de viandes et de produits carnés en magasins spécialisés ; — commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasins spécialisés ; — commerce de détail de boissons en magasins spécialisés ; — les magasins spécialisés ; — les autres aliments au détail dans les magasins spécialisés ; — la distribution assurée d’aliments par des associations caritatives ; — le commerce de détail de boissons combustibles et de carburants dans les magasins spécialisés ; — le commerce de détail d’équipements d’information et de communication dans les magasins spécialisés ; magasins spécialisés ; — Commerce de détail d’équipements — Commerce de détail de matériaux de construction, de quincaillerie, de peintures et de verrerie en magasins spécialisés ; — Commerce de détail de journaux et de papeterie en magasins spécialisésMagasins spécialisés ; — commerce de détail de médicaments en magasin spécialisé ; — commerce de détail d’articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé ; — commerce de détail d’aliments et d’animaux domestiques ; — commerce de détail d’aliments et d’articles pour animaux domestiques ; — commerce de détail de produits alimentaires dans les stalles et — commerce de détail de tabacs, cigarettes électroniques, — vente par distributeurs automatiques et autres commerces de détail, à l’exclusion des magasins, étals ou marchés, n.d.a. (non classés ailleurs) ; — Hôtels et établissements similaires d’hébergement de courte durée ; — Hôtels et autres établissements d’hébergement de courte durée personnes vivant — Campings et parcs pour caravanes ou véhicules récréatifs, s’ils représentent des personnes qui — Location et location de véhicules automobiles — Location et location d’autres machines, équipements et biens — Location et location de machines agricolesMachines et équipements — location et location de machines et de matériel de construction — location et location de machines et de matériel de construction — agences de placement — activités des agences de placement temporaire ; — réparation d’ordinateurs et de biens personnels ; — réparation d’ordinateurs et de matériel de communication ; — réparation d’ordinateurs et de matériel de communication ; Périphériques ; — réparation de matériel de communication ; — blanchisserie et teinture ; &# 8211 ; blanchisserie en gros ; — blanchisserie ; — services funéraires ; — services financiers et d’assurance.

Le voyage est maintenant limitéPour éviter autant que possible la propagation de la Covid-19, les autorités ont interdit le voyage, sauf en particulier pour les personnes pour lesquelles le télétravail n’est pas possible. L’éditorial

Pour lutter contre la propagation du coronavirus, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire au minimum les contacts et les expulsions. Un système de confinement a été développé tout au long de laTerrain introduit depuis mardi 17 Mars à 12.00 et jusqu’à et y compris 10 Mai au moins. Plus précisément, le voyage est interdit, sauf dans les cas suivants et uniquement à condition qu’ils soient en possession d’un certificat de déplacement — entre leur lieu de résidence et le lieu d’exercice de leur activité professionnelle, si ce voyage est essentiel à l’exercice d’activités non organisées dans le sous forme de télétravail (documentation d’accompagnement permanente) ou lorsque ces déplacements ne peuvent être reportés. En tant que telle, la preuve de l’employeur est requise ; — voyage pour faire des achats de fournitures nécessaires à l’exercice de son activité professionnelle ou pour faire des achats de produits de première nécessité dans des établissements agréés (liste sur www.gov.fr) ; — voyage pour consultation ou soins inpossible. soins de leurs enfants à des personnes vulnérables ou deraisons familiales obligatoires pour aider, dans la stricte condition d’observer les obstacles ; — de courts trajets dans les limites d’une durée journalière et dans un rayon maximum d’un kilomètre autour de la maison, soit en conjonction avec l’activité physique individuelle de la personne, à l’exclusion des pratiques sportives collectives et toute proximité avec d’autres personnes, que ce soit sur la promenade avec des personnes dans la même maison ou sur les besoins des animaux de compagnie ; — pour répondre aux accusations judiciaires ou administratives ; — pour participer à des missions d’intérêt général à la demande de l’autorité de gestion. En pratique, le certificat requis est disponible sur le site Web du gouvernement. Si vous ne pouvez pas l’imprimer, vous pouvez le reproduire sur du papier gratuit. En outre, il existe un modèle de certificat numérique, qui peut être présenté sur un smartphone. Pour l’utiliser,il suffit de remplir un formulaire en ligne sur le site Web du ministère de l’Intérieur. Ensuite, il ne reste plus qu’à appuyer sur le bouton « Générer mon certificat ». Le certificat apparaîtra alors sous la forme d’un fichier PDF. Fichier au bas duquel il y a un code QR. Vous devrez ensuite enregistrer le certificat sur votre smartphone afin de le présenter lors d’un chèque à la police. Les policiers et les gendarmes ne peuvent vérifier que si la sortie est justifiée en scannant le code QR avec une tablette.

Veuillez noter que les infractions à ces règles peuvent être sanctionnées par une amende forfaitaire de 135€(375€pour l’amende forfaitaire majorée). Une infraction répétée dans les 15 jours suivant la première infraction sera passible d’une amende de 200€(450€pour l’amende forfaitaire majorée). Et à partir de la quatrième infraction en 30 jours, l’indiscipliné se trouve avec une amende de €3.750 et un6 mois d’emprisonnement.

Comment puis-je bénéficier de l’activité partielle ? Si l’activité de vos employés est due àÀ partir de l’apparition du coronavirus, vous devez demander une activité d’administration partielle sans attendre. L’éditorial L’ épidémie de Coronavirus a entraîné la fermeture de nombreuses entreprises et entreprises et ralenti les activités de la plupart des entreprises. Les entreprises qui sont obligées de placer leurs salariés ou au moins une grande partie d’entre eux dans un emploi partiel (communément appelé « chômage partiel »). Si tel est le cas, vous devez informer l’administration de votre situation dès que possible afin de recevoir une indemnisation. Mise à jour des formalités à accomplir.

Rappel : Vous pouvez bénéficier d’activités partielles si votre entreprise est fermée ou si votre entreprise est en raison de difficultés de livraison,Les annulations de commande ou le manque massif d’employés. Les questions et réponses à ce sujet sont à la disposition des employeurs sur le site job-emploi.gouv.fr.

Demande préliminaire d’activité partielle Avant de mettre vos employés en emploi partiel, vous devez généralement obtenir l’approbation de l’administration. En pratique, vous devez créer un compte sur le site https://activitepartielle.emploi.gouv.fr/aparts/. Toutefois, les entreprises disposent maintenant de 30 jours pour demander une activité partielle rétroactivement. En d’autres termes, ils peuvent donc mettre leurs salariés en emploi partiel avant de postuler. Ils seront indemnisés pour la période suivant leur demande, mais aussi pour les 30 jours précédant leur demande.

À savoir : Avant de postuler à une activité partielle, vous devez consulter votre Comité économique et social en principe. Ici aussi, vous pouvezà titre exceptionnel, consultez votre comité et transmettez son avis à l’administration dans un délai de deux mois à compter de votre demande.

Une fois votre espace personnel disponible, vous devrez effectuer une pré-demande en ligne pour des activités partielles (via l’onglet « Demande d’approbation préalable »). Composée de plusieurs parties, l’application doit préciser, en particulier : — les données d’identification de votre entreprise ; — la raison de l’utilisation de l’activité partielle, vous devez ensuite cocher la case « Autres circonstances exceptionnelles » puis « Coronavirus » ; — le nombre d’employés impliqués ; — les mesures mises en œuvre pour limiter l’activité partielle de vos employés (formation, octroi de congés payés, etc.) ; — le nombre d’heures que vous pensez être au chômage par vos employés, jusqu’à une limite de 1 607 heures par an et par employé.

Attention : Si vous avez déjà bénéficié de l’activité partielle au cours des 3 dernières années, vous devez vous engager auprès de l’administration, par exemple, à maintenir vos employés en activité pendant une certaine période de temps ou à mettre en place certains cours de formation.

Et puis… Une fois votre demande reçue, l’administration dispose de 48 heures (pas plus de 15 jours) pour la valider ou la rejeter. Si votre demande n’a pas été traitée avant la fin de ce délai, votre demande sera considérée comme acceptée. Dans la pratique, l’administration vous informe par e-mail de sa décision, qui peut également être consultée dans votre espace personnel en ligne. Si vous avez obtenu la permission de mettre vos employés en emploi partiel, vous devrez les payer pour chaque heure qu’ils n’ont pas travaillée. Rémunération représentant au moins 70 % de leur rémunération horaire brute (avec au moins 8,03 €net horaire net, soit8,03 €).

Remarque : Les prestations versées à vos employés doivent être affichées sur la fiche de paie. Ils ne sont pas soumis aux cotisations patronales et salariales de la sécurité sociale. D’autre part, ils sont soumis au CSG et au CRDS.

En échange des indemnités versées à vos employés, vous recevrez une allocation de l’État pour chaque heure non versée. Cette rémunération, qui était normalement fixée à 7,74 €(7,23 €pour les entreprises de plus de 250 salariés), a été augmentée. Vous avez donc droit à une rémunération égale à celle que vous avez versée à vos employés. Mais seulement à une certaine limite : l’allocation est limitée à 4,5 fois le smic horaire (soit 31,98 €). Pour obtenir le paiement, vous devez déposer une demande de dommages-intérêts en ligne par l’intermédiaire de votre espace personnel chaque mois. Vous devrez alors payer pour chacun de vos employéset préciser le nombre d’heures travaillées et travaillées pour chaque semaine du mois précédent.

Important : Vous disposez d’un an après l’expiration de la période de permis d’activité partielle pour déposer votre demande de dommages-intérêts.

Report du paiement des cotisations de sécurité sociale Conscientes des difficultés économiques rencontrées par les employeurs et les travailleurs indépendants dans le cadre de l’épidémie de Covid-19, les autorités de protection sociale leur accordent des délais pour le paiement de leurs cotisations sociales. L’éditorial Pour les indépendants Selon les informations fournies par Gérald Darmanin le 3 avril, le prochain délai mensuel de versement des cotisations sociales personnelles (20 avril) des artisans, commerçants et professionnels libéraux ne sera pas facturé. Le montant des contributions dues est ainsi régulé au cours des futures échéances de paiement, c’est-à-dire de mai à décembre. Ci-DessusEn outre, ces indépendants peuvent demander à l’Urssaf de recalculer leurs cotisations sociales provisoires afin de tenir compte de la baisse de leur revenu professionnel.

En pratique : Pour bénéficier de cette mesure, les indépendants peuvent se connecter au site web Urssaf via leur espace personnel. Vous pouvez également contacter l’organisation par téléphone au 3698 (artisans et concessionnaires), 3957 (pigistes) ou 0 806 804 209 (médecins et assistants).

En outre, les indépendants peuvent bénéficier de la protection sociale des indépendants (CPSTI) afin de bénéficier d’un soutien financier extraordinaire. Pour être éligibles, ils doivent : — avoir effectué au moins un paiement de cotisations sociales personnelles depuis leur établissement ; — avoir été affiliés avant le 1er janvier 2020 ; — avoir versé leurs cotisations sociales personnelles et à jour avant le 31 décembre 2019(ou avoir un calendrier permanent), des mesures visant à réduire ou à suspendre l’activité. Sachant que l’ICPC n’a pas indiqué le montant des recettes ou des pertes de revenus nécessaires pour recevoir l’aide. La demande doit être faite au moyen d’un formulaire spécifique. Ce document, accompagné d’un RIB personnel et de la dernière déclaration fiscale, doit être soumis : — par des artisans et des commerçants via le module E-mail du site www.secu-independants.fr, en inscrivant le motif « Santé et action sociale » ; — par des professionnels libéraux via le module de messagerie sécurisée du site web www.urssaf.fr, en inscrivant le motif « Situation exceptionnelle » en indiquant « action sociale » dans le contenu du message. Les travailleurs indépendants seront informés par courrier électronique de l’acceptation ou du rejet de leur demande. Compte tenu du fait que, selon la CPSTI, ces aides ne constituent pas un droit et « dans le cadre d’unecertains budgets et limités tombent ». De plus, sa décision ne peut être contestée.

Attention : ce soutien financier exceptionnel ne profitera qu’aux indépendants qui n’ont pas droit au soutien du Fonds de solidarité géré par les autorités fiscales.

Pour les employeurs non agricoles Les employeurs qui doivent verser les cotisations sociales d’Ussaf sur la rémunération de leurs salariés au plus tard le 15 avril peuvent reporter ce versement en tout ou en partie, compte tenu des circonstances. Un report qui s’élève automatiquement à 3 mois et qui, bien sûr, ne causera pas de pénalité.

Attention : Le report de paiement n’exonère pas la présentation de la Déclaration sociale enregistrée (DSN) de mars 2020 jusqu’au mercredi 15 avril 2020 à midi.

Dans la pratique, deux cas sontpossible : — l’employeur paie ses cotisations en dehors du DSN par virement bancaire : il peut choisir le montant de son virement ou ne pas effectuer de virement ; — l’employeur paie ses cotisations via le DSN : il peut ajuster son paiement SEPA (soit 0€ou le montant de son choix) au sein de ce DSN. Après tout, les employeurs peuvent choisir de ne pas payer seulement les cotisations des employés et le paiement échelonné des cotisations de l’employeur. Pour ce faire, ils doivent : — contacter l’Urssaf par téléphone au 3957 ; — ou signaler leur situation par courrier via leur section en ligne sur www.urssaf.fr (« Nouveau message »/« Une formalité déclarative »/« Expliquer une situation extraordinaire »).

En fait , Agric-Arcco permet également aux entreprises ayant des « difficultés de trésorerie importantes » de reporter, en tout ou en partie, le versement de cotisations de retraite supplémentaires, qui ont normalement lieu le 25 décembre.April est attendu.

Pour les agriculteurs En principe, les employeurs agricoles doivent payer les cotisations sociales dues au mois de mars (ou au premier trimestre) au plus tard le 5 ou le 15 avril. Toutefois, vous pouvez ajuster le montant de cette période de la manière suivante : — dans le cas des paiements par prélèvement direct : les employeurs peuvent ajuster le montant des cotisations sociales versées dans le bloc de paiement de la déclaration sociale enregistrée (DSN) ; — dans le cas des paiements par virement bancaire : le montant du virement peut être être ajusté ; — dans le cas des paiements effectués par télécheat : le montant des cotisations n’est pas flexible. Cependant, les employeurs ont la possibilité de ne pas effectuer de paiement et, si nécessaire, d’effectuer un virement bancaire d’un montant du montant désiré. Et, bien sûr, les 5 et 15 avril, les montants impayés ne feront pas l’objet d’augmentations ou de pénalités pour paiement tardif. Pour les employeurs utilisant Tesa , la MSA ne paiera aucune cotisation en avrilélévation. Cependant, la totalité ou une partie des cotisations sociales peuvent être payées par virement bancaire. Ceux qui utilisent la tesa simplifiée seront reportés leur prochain appel à mai.

Attention : les cotisations de sécurité sociale, quelle que soit la méthode utilisée (DSN, Tesa), doivent être versées dans les délais habituels !

La cotisation mensuelle des cotisations sociales personnelles des agriculteurs à verser en avril sera suspendue. Pour les opérateurs qui paient leurs cotisations trimestriellement, le délai de paiement pour le premier appel à cotisations sociales sera prolongé jusqu’au 30 juin 2020.

Comment reporter le paiement des impôts ? L’éditorial Les entreprises en difficulté peuvent demander un report du paiement de leurs impôts directs (impôt sur les sociétés, impôt sur les salaires…) dus en mars et avril 2020, sans justification, formalités et sans pénalités. Ceux-làLe report est accordé pour une période de 3 mois.

Veuillez noter que cette règle ne s’applique pas à la TVA ou au transfert de la taxe à la source par les employeurs, qui est dû aux dates habituelles. Toutefois, le gouvernement promet d’accélérer le traitement des demandes de remboursement de la TVA. Si vous n’êtes pas en mesure d’obtenir les documents pertinents pour vos déclarations de TVA, vous pouvez également évaluer la taxe due sur une base forfaitaire. Pour plus de détails sur le calcul de cette redevance forfaitaire, rendez-vous sur www.impots.gouv.fr. Sans oublier que si vous n’êtes pas en mesure de payer la TVA, en raison de difficultés temporaires exceptionnelles et imprévisibles, vous pouvez demander à votre service fiscal d’établir un calendrier.

Notez également que les contrats mensuels pour le paiement de la contribution de l’impôt foncier ou de l’impôt foncier peuvent être trouvés sur www.impots.gouv.frou en contactant le Centre de ramassage du Service. Le montant restant sera déduit sans pénalité au moment du solde.

Clarification : Si votre date limite de mars a été facturée, vous pouvez demander un remboursement. Ne vous opposez pas temporairement à vos droits fiscaux ou contactez votre banque pour retirer votre mandat, car toutes les taxes seront refusées. Cependant, vous devrez toujours payer la TVA et les taxes à la source de vos employés.

Pour leur impôt sur le revenu, les travailleurs indépendants peuvent rajuster leur taux ou leurs taux à la baisse. Vous pouvez également reporter le paiement de leurs versements d’un mois à l’autre, dans les trois délais ou d’un trimestre à l’autre, dans la limite d’une échéance.

En pratique : Ces étapes sont disponibles dans leur section spécifique sur www.impots.gouv.fr sous la rubrique « Ma charge auGérer la source. Toute intervention avant le 22 du mois est prise en compte pour le mois suivant.

Si ces mesures sont insuffisantes, les entreprises en difficulté peuvent recevoir des annulations fiscales dans le cadre d’un examen individuel de leurs demandes. Dans ce cas, la société doit fournir les éléments qui caractérisent l’impossibilité de paiement.

Attention : En cas de difficultés dans le paiement des impôts, les entreprises ne doivent pas hésiter à contacter leur service fiscal par e-mail sécurisé dans leur domaine d’activité, par e-mail ou par téléphone.

Pour faciliter le processus, l’administration fiscale a mis à disposition des professionnels un certain modèle d’application à leur service fiscal des sociétés, disponible sur le site www.impots.gouv.fr.

Clarification : Les entreprises peuvent se présenter au bureau des impôts si ellesavoir des factures en attente de paiement des autorités ou des autorités locales.

Demander un remboursement anticipé des actifs fiscaux Le gouvernement permet également aux entreprises de demander le remboursement anticipé des créances fiscales des sociétés qui peuvent être remboursées en 2020 (CICE, crédit d’impôt pour la recherche, etc.). Cette procédure doit être effectuée sur le site impots.gouv.fr, dans leur domaine professionnel, en soumettant la demande de remboursement du crédit d’impôt (formulaire n° 2573) et/ou la déclaration justifiant le crédit d’impôt (déclaration n° 2069-RCI ou déclaration spécifique, sauf si elle a déjà été présentée plus tôt) et/ou, en l’absence d’un compte de résultat, le bilan de l’impôt sur les sociétés (formulaire 2572) pour la liquidation de l’impôt dû et la détermination de la demande admissible pour 2020. Réunion du Comité spécial Le gouvernementrappelle que dans chaque département il existe une commission spéciale (appelée chef de la Commission des services financiers), que les entreprises en difficulté financière peuvent demander pour elles-mêmes d’élaborer un plan pour le recouvrement de leurs obligations fiscales (impôts de toute nature, sauf prélèvement sur la source) et sociales (pour les employeurs), en toute confidentialité. Pour ce faire, l’entreprise doit soumettre ses déclarations fiscales et sociales et payer les cotisations et les cotisations, ainsi que soumettre à la source.

Dans la pratique : le transfert est effectué par courrier au Secrétariat permanent du Comité en utilisant un dossier avec des pièces justificatives (formulaire standard à remplir, certificat d’état des difficultés financières, certificat d’honneur, qui comprend le paiement des parts de salaire de la sécurité sociale contributions, les trois derniers bilans, les prévisions de ventes en franchise d’impôt et les flux de trésorerie pour ledans les mois à venir, la situation actuelle de trésorerie et le montant du chiffre d’affaires hors taxes depuis le 1er Janvier, état détaillé des impôts et de la dette sociale). Un dossier simplifié est prévu pour TPE, disponible sur le site impots.gouv.fr (effectif ≤ 9 salariés et chiffre d’affaires)

About The Author

Articles recommandés