Une vidéo de Ryan Gosling en vacances au camping favorite pour la Palme d’or

Sur la Croisette, la tension est à son comble. La Palme d’or, récompense suprême du festival de Cannes, sera remise dimanche à l’heure du goûter. Après les palpitants Tree of Life en 2011 et Amour de Michael Haneke en 2012, les membres du jury auraient déjà fait leur choix pour le gagnant de l’édition 2013 : une vidéo documentaire où l’on découvre Ryan Gosling en vacances au camping.

59 minutes d’un homme simple et naturel

La Sex tape de Nabila finirait seulement 3ème, le propos ayant été jugé trop élitiste par les membres du jury.

Loin des paillettes et du show business, ce documentaire de 59 minutes intitulé Tranquillou bilou permet enfin de découvrir le vrai Ryan Gosling : un homme simple et naturel. Le Canadien se contente d’être lui-même et oublie presque la présence de la caméra. On le suit dans son quotidien au camping 2 étoiles de Barioule-La-Belette, une banane autour de la taille, un cubi de rouge à la main, les pieds protégés par l’élégant combo claquettes chaussettes Decathlon remontées jusqu’à mi-cuisse. Accompagné de Lardon, son pitbull, et d’une coupe mulet du plus bel effet, Ryan Gosling se livre au point de laisser visible son tatouage sur le torse : un Johnny Hallyday entouré de deux loups réalisé sans modèle par un artiste local.

De l’émotion et de l’action

Qu’il soit en train de faire griller des saucisses blanches ou de jongler à l’aide de son pied gauche et d’une boule de pétanque, la star parvient toujours à mêler l’émotion à l’action. Tranquillou Bilou est marqué par un plan fixe de 30 minutes au milieu de la vidéo. La caméra, posée sur sa R5, laisse partir au loin Ryan Gosling un rouleau de papier toilettes à la main. Une audace créative qui invite chacun au recueillement et à l’introspection. Cette scène touchante est suivie à son retour d’un passage où le Canadien renoue avec sa passion pour l’automobile. L’acteur de Drive allume le moteur et s’encastre dans la devanture en verre du Shopi après avoir actionné la première au lieu de la marche arrière. Dès le générique de fin en Comic Sans MS, le film a reçu un tonnerre d’applaudissements et une standing ovation, certaines personnes étant toujours debout dans la salle à l’heure où nous écrivons ces lignes.

About The Author

Articles recommandés