Le maire de Biarritz ordonne la destruction d’un château de sable construit sans autorisation

<!– Content
================================================== –>
<p>La loi, c’est la loi. Théo, un vacancier de 4 ans, l’a appris à ses dépens. Le château de sable qu’il a bâti hier après midi sur une plage de Biarritz sera détruit prochainement. En cause, un permis de construire qui n’aurait pas été accordé par le service d’urbanisme de la Mairie.</p>
<h4>Un projet presque parfait</h4>
<p>Un couple de palourdes a dû être délogé du château. Le maire a promis de les héberger temporairement dans son estomac.</p>
<p>Soucieux de bien faire, Théo a commencé par réaliser un plan en 2 dimensions du château sur une feuille A4. Ce travail nécessaire pour poser les bases du projet lui a pris 3h dont 2h58 pour colorier sans dépasser. Pour sélectionner les matières premières, le jeune garçon a respecté un processus qualité stricte en choisissant un à un les grains de sable. Le résultat est au rendez-vous : un château de 80 cm², plein sud, à proximité des commerces, un impératif nécessaire d’après Théo « pour faire une plus value le jour de la revente ».</p>
<h4 style="text-align: justify;">Un couple de Parisiens donne l’alerte</h4>
<p>C’est en fin d’après midi qu’un couple de Parisiens intervient. Dérangés par les bruits de construction, ils contactent la mairie par téléphone pour se plaindre du petit garçon, de la température de l’eau et de leur mariage. Une équipe intervient rapidement sur place et découvre que Théo n’a pas respecté la loi en vigueur, il a construit un bâtiment sans avoir obtenu au préalable le permis de construire. Plus inquiétant, les conditions de base d’une habitation salubre n’ont pas été respectées : aucune fenêtre, pas d’électricité et de l’eau de mer en guise d’eau courante.</p>
<p>La disparition du château devrait intervenir durant les prochains jours. L’unique bulldozer de la ville étant en réparation, l’agent assermenté de la mairie de Biarritz a obtenu l’autorisation exceptionnelle de détruire le bâtiment avec son pied. Le maire s’est quant à lui engagé publiquement à reloger les occupants du château, un cow-boy marié à un indien et leurs 4 power-rangers adoptés.</p>

<!– Tags
================================================== –>

About The Author

Articles recommandés